DU QUÉBEC À LA FRANCE, L’ART DU SERVICE

Je m’appelle Audrée Rose Beucher, j’ai 21 ans et je suis née au Québec. Au Canada j’étais étudiante en psychologie à l’université de Gatineau. J’ai tout plaqué il y a deux ans et demi pour aller en France car j’admire son histoire et sa culture. Une fois arrivée ici je voulais changer de voie, je voulais un métier qui me permette d’être en contact avec les gens, et être dans l’action, ne pas rester derrière un bureau. Comme je voulais faire un apprentissage, j’ai regardé la liste des métiers que l’on me proposait. Mon copain était à l’époque en cuisine dans un restaurant, j’ai alors choisi le service, et j’ai fait le début de mon apprentissage dans le même restaurant que lui pendant une année. J’ai alors découvert le 3IFA d’Alençon.

Il faut savoir qu’au Canada si on ne sert pas dans un grand restaurant gastronomique, on est vu comme un « porte assiette » comme on dit là-bas, un job pour étudiant pas plus. Tandis qu’ici, en France, le service est un art, il est reconnu même dans de plus petites structures.

L’année d’après, en aôut, je suis parti au Manoir du Lys, un établissement gastronomique étoilé depuis 19 ans. C’est un restaurant magnifique pour apprendre le service haut de gamme. À ma grande surprise, la responsable de salle voyant du potentiel en moi m’a nommé chef de rang en février ! C’était une grande responsabilité, je devais gérer un commis. Cela m’a mis en confiance, et j’ai réalisé que le service était vraiment fait pour moi.

Malgré cela je suis partie du manoir l’année d’après pour aller voir une entreprise différente, le « 1927 », le restaurant du casino de Bagnoles de l’Orne où je suis en Brevet Professionnel Arts du Service et Commercialisation en Restauration (ASCR). L’établissement étant une brasserie semi-gastro, je pouvais voir par rapport à mes autres expériences ce qui me plaisait le plus dans ce métier en vue d’ouvrir mon propre restaurant plus tard.

Je n’ai pas vu ma famille depuis deux ans et demi et j’ai parfois un peu le mal du pays, mais je tiens le coup grâce à mon apprentissage, mes projets, et surtout mon mari que j’ai rencontré en France et qui me soutient beaucoup.

Et maintenant je me lance dans l’olympiade des métiers, mais je vous en parlerai dans un prochain article !

Audrée Rose Beucher

You May Also Like

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *